Skip links

Réduire la dépendance au dirigeant pour maximiser la valorisation

Réduire la dépendance au dirigeant pour maximiser la valorisation

La transmission d’entreprise est une étape cruciale dans la vie de tout entrepreneur. Cependant, de nombreuses PME sont confrontées à un obstacle majeur lorsqu’il s’agit de vendre leur entreprise : la dépendance excessive au dirigeant. Dans cet article, nous allons explorer comment réduire cette dépendance pour maximiser la valeur de l’entreprise lors de sa cession.

Lorsqu’on envisage de vendre une entreprise, il est essentiel de comprendre à quel point elle est dépendante du dirigeant. Dans de nombreuses PME, le fondateur ou le dirigeant occupe de multiples rôles, de directeur commercial à directeur technique. Cette dépendance au dirigeant peut faire peur aux repreneurs potentiels, ce qui peut rendre la vente de l’entreprise difficile. 

Prise de conscience du dirigeant

Dans la majorité des cas, les dirigeants d’entreprises minimisent la dépendance de cette dernière vis-à-vis d’eux-mêmes. Ils éprouvent des difficultés à prendre du recul étant donné qu’ils ont souvent la « tête dans le guidon », absorbés par la gestion opérationnelle de leur entreprise. Cependant, la prise de conscience de ce niveau de dépendance au dirigeant est capitale dans un contexte de transmission d’entreprise.

Il existe un moyen simple de se rendre compte de cette dépendance. En effet, un point de départ pourrait être de se poser la question suivante : combien de temps pouvez-vous vous éloigner de votre entreprise sans que cela ne compromette son fonctionnement ? Pouvez-vous prendre des vacances de deux à trois mois sans rester en contact constant avec l’entreprise ? Si la réponse est négative, il est temps de réfléchir à la manière de réduire cette dépendance.

L’impact du dirigeant sur la valorisation

Il est courant que les dirigeants soient réticents à l’idée de déléguer ou d’embaucher des ressources pour réduire leur dépendance à l’entreprise. Ils craignent que cela n’affecte leur rentabilité ou leurs chiffres.

Cependant, il est important de préciser que le recrutement d’une ressource dont le coût est inférieur à celui du dirigeant peut avoir un impact positif sur la valeur de l’entreprise. En effet, un des éléments clés de la valorisation de l’entreprise résidera dans la normalisation de ses résultats, or la rémunération du dirigeant engendre souvent un impact important sur cette normalisation. Le fait de pouvoir éliminer progressivement la rémunération du dirigeant avec le remplacement de celui-ci par une autre ressource moins coûteuse ajoute de la valeur à l’entreprise, étant donné que la différence de coûts impacte positivement les résultats de l’entreprise.

Attention, cela peut également engendrer le phénomène inverse. Dans le cas où la rémunération du dirigeant serait en dessous des valeurs observées sur le marché, le remplacement de celui-ci via le recrutement d’une ressource pourrait avoir un impact négatif sur la valeur de l’entreprise. En effet, il est très probable que la rémunération de la nouvelle ressource soit alignée sur les valeurs de marché et cela induirait donc un surcoût pour l’entreprise, une diminution des résultats et donc de la valeur de l’entreprise.

Conclusion

Une dépendance excessive au dirigeant constitue un obstacle courant dans le cadre du processus de de cession d’entreprise. Cependant, en travaillant sur la diminution de cette dépendance, le dirigeant peut non seulement rendre son entreprise plus attrayante en réduisant les risques opérationnels et financiers dans le chef des repreneurs potentiels, mais aussi augmenter considérablement sa valeur.

La préparation à la cession constitue donc une étape cruciale dans ce processus qui peut permettre à l’entreprise et à son dirigeant de réaliser une transition en douceur vers les repreneurs, ainsi que de maximiser la plus-value tout en assurant la continuité de l’entreprise et le maintien de l’emploi.

Gautier Bastien

gba@ekkofin.com
Consultant Finance & MA
Expert financier dans le secteur de la construction et de la fusion-acquisition.
LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/gautier-bastien/

Leave a comment