Skip links

FAQ

Foire aux questions Ekkofin

Vous avez des questions sur les processus de cession, acquisition, transmission, levée de fonds ou même en CFO ad Interim?

Retrouvez notre FAQ dans laquelle nous avons rassemblé les questions les plus fréquemment posées dans ce domaine. 

Pour débuter le processus de vente de votre entreprise, la première étape consiste à évaluer clairement vos objectifs de vente, y compris le timing souhaité, vos attentes en termes de valorisation et les qualités que vous recherchez chez un potentiel acquéreur. Il est ensuite essentiel de préparer une présentation détaillée de votre entreprise, qui inclura des informations financières, des projections d'affaires et une mise en avant de vos atouts stratégiques. Nous recommandons de collaborer avec un conseiller en cession d'entreprise qui vous aidera à peaufiner votre stratégie de sortie, évaluer votre entreprise de manière professionnelle et vous guidera à travers les multiples aspects de la transaction, de la mise en marché à la négociation finale.

Pour trouver un repreneur pour votre entreprise, identifiez le profil idéal qui correspondrait à votre vision et aux besoins de l'entreprise. Activez votre réseau professionnel, envisagez de travailler avec un intermédiaire spécialisé qui a accès à un large éventail de candidats potentiels, et utilisez des plateformes en ligne dédiées à la cession d'entreprises. Préparer un mémorandum de vente attractif et communiquer efficacement sur les points forts de votre société peuvent également susciter l'intérêt des repreneurs potentiels.

Pour connaître la valeur de votre entreprise, commencez par réaliser une évaluation financière détaillée qui inclut l'analyse des états financiers, l'examen des actifs, et l'évaluation des flux de trésorerie futurs. Faire appel à des experts pour une évaluation objective, comme des évaluateurs d'entreprise certifiés ou des conseillers financiers, peut fournir une estimation basée sur des méthodes reconnues comme les multiples de l'Ebitda ou la méthode Discounted Cash Flow. Il est également important de considérer les facteurs immatériels tels que la marque, la clientèle et le potentiel de marché pour une valorisation complète. 

Pour vous aider à connaître la valeur de votre entreprise, nous avons créer un outil digital qui peut nous permettre de réaliser une première valorisation. Commencez votre audit de  valorisation ici.

Vendre son entreprise est une décision significative qui englobe bien plus que des considérations financières; elle touche au cœur même de l'expérience entrepreneuriale. Souvent, un dirigeant reporte cette échéance cruciale, pris dans le tourbillon du quotidien et attaché émotionnellement à sa création.

Pourtant, attendre le moment de la retraite ou une baisse de motivation n'est pas l'idéal. La précipitation peut impacter négativement la valeur de votre entreprise et nuire à une transition fluide.

Il est recommandé d'aborder la question de la cession bien en amont, en y consacrant du temps et de l'énergie alors que vous êtes encore activement engagé dans l'entreprise. Un horizon de deux à cinq ans est souvent conseillé pour préparer votre entreprise et vous-même à cette étape capitale. Une telle anticipation permet de peaufiner les détails financiers, de soigner l'image de l'entreprise et d'attirer les meilleurs repreneurs, garantissant ainsi une transmission à la hauteur de vos attentes.

Vendre votre entreprise peut être motivé par diverses raisons, chacune ayant ses propres implications stratégiques.

Certains entrepreneurs choisissent de vendre pour réaliser le capital accumulé après des années de dur labeur, offrant ainsi une opportunité de se retirer ou de poursuivre de nouveaux projets. Pour d'autres, la vente peut être motivée par des raisons personnelles telles que la retraite, des questions de santé, ou le désir de passer plus de temps avec la famille.

Sur le plan professionnel, vendre peut être une stratégie pour capitaliser sur une valorisation favorable du marché, résoudre des problèmes de succession, ou simplement parce que l'entreprise nécessite une direction ou des ressources que l'entrepreneur actuel ne peut fournir.

Quelle que soit la raison, la vente d'une entreprise est une décision majeure qui nécessite une planification minutieuse pour optimiser les résultats et assurer une transition en douceur.

Le rôle d'un intermédiaire en cession d'entreprise est crucial pour faciliter la vente ou l'achat d'une entreprise en assurant un processus fluide et efficace. Voici les principales fonctions de cet intermédiaire :

  1. Évaluation de l'entreprise : L'intermédiaire aide à déterminer la valeur marchande de l'entreprise en utilisant diverses méthodes de valorisation. Cela implique une analyse détaillée des finances de l'entreprise, de ses opérations, et de son marché.

  2. Préparation de l'entreprise à la vente : Il conseille le vendeur sur les meilleures pratiques pour préparer son entreprise à la vente, y compris la mise en place d'un reporting financier clair, l'amélioration des aspects opérationnels, et la résolution des problèmes juridiques ou fiscaux qui pourraient entraver la vente.

  3. Marketing de l'entreprise : L'intermédiaire crée des matériaux de marketing professionnels, tels qu'un mémorandum d'information, pour présenter l'entreprise sous son meilleur jour aux acheteurs potentiels.

  4. Recherche et qualification des acheteurs : Il identifie les acheteurs potentiels, vérifie leur sérieux et leur capacité financière pour s'assurer qu'ils sont qualifiés pour mener à bien l'achat.

  5. Négociation : L'intermédiaire agit en tant que médiateur entre l'acheteur et le vendeur pour négocier les termes de la transaction, y compris le prix, les conditions de paiement, et autres clauses contractuelles importantes.

  6. Facilitation du processus de due diligence : Il organise et supervise le processus de due diligence, aidant l'acheteur à accéder à l'information nécessaire pour évaluer l'entreprise de manière approfondie.

  7. Clôture de la transaction : L'intermédiaire coordonne les différents aspects de la clôture de la transaction, y compris la documentation légale, le transfert de fonds, et le transfert de propriété.

En résumé, l'intermédiaire en cession joue un rôle d'accompagnateur et de conseiller pour le vendeur et l'acheteur, assurant que toutes les étapes du processus de vente sont exécutées correctement et de manière éthique, maximisant ainsi les chances d'une transaction réussie.

L'accompagnement en transmission d'entreprise est essentiel, compte tenu de la complexité et de la diversité des aspects à gérer : financiers, juridiques, fiscaux, organisationnels, mais aussi émotionnels et humains.

Chez Ekkofin, nous sommes équipés pour couvrir tous ces domaines grâce à notre expertise intégrée et notre réseau étendu de professionnels.

En vous faisant accompagner par Ekkofin, vous bénéficiez d'un intermédiaire qui sert de tampon entre vous et les acheteurs ou vendeurs potentiels, facilitant les négociations et aidant à surmonter les obstacles qui peuvent surgir. Notre approche est personnalisée pour s'adapter à la taille de votre entreprise et à votre secteur spécifique, ce qui nous permet de proposer des solutions sur-mesure.

Nous nous engageons à être votre partenaire tout au long de ce processus, en travaillant pour que la transaction aboutisse à une satisfaction mutuelle entre toutes les parties impliquées. 

Le coût d'un intermédiaire en transmission d'entreprise peut varier considérablement selon la complexité de la transaction, la taille de l'entreprise, et le niveau de service requis. En général, les intermédiaires facturent de deux façons principales :

  1. Honoraires fixes : Certains intermédiaires peuvent demander un paiement initial pour couvrir l'analyse préliminaire et les coûts de préparation. Ce montant est généralement fixé après une évaluation initiale des besoins de l'entreprise.

  2. Commission sur la vente : La majorité des intermédiaires perçoivent une commission basée sur le prix de vente de l'entreprise. Cette commission varie généralement entre 1% et 10% du prix de vente, selon la taille et la spécificité de l'entreprise. Pour les petites entreprises, le pourcentage peut être plus élevé pour refléter l'effort proportionnellement plus grand nécessaire pour mener à bien la transaction.

Il est crucial de discuter en détail des frais avec votre intermédiaire pour comprendre toutes les charges impliquées et comment elles se rapportent aux services fournis, assurant ainsi qu'il n'y ait pas de surprises en cours de route.

La durée d'un processus de transmission d'entreprise peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs, notamment la préparation, la complexité de l'entreprise, et le marché. En règle générale, une fois que l'entrepreneur a résolu les questions préliminaires telles que la préparation psychologique à la cession, la définition des objectifs post-vente, et l'évaluation de la structure de l'entreprise, la vente elle-même peut prendre entre 6 mois à 2 ans. Ce temps permet de trouver le bon acquéreur, de négocier les termes de la vente, et de compléter tous les aspects légaux et financiers nécessaires.

Il est essentiel de commencer à planifier la cession bien avant la date envisagée pour la vente afin d'optimiser les conditions de la transaction et de minimiser l'impact émotionnel sur le cédant. Ainsi, anticiper et se donner suffisamment de temps pour structurer chaque phase du processus est crucial pour une transmission réussie.

La fusion de deux entreprises peut offrir plusieurs avantages stratégiques significatifs.

  1. Elle permet une expansion rapide du marché et des capacités de production en combinant les ressources et les expertises de deux entités distinctes. Cela peut également conduire à une augmentation de la part de marché et à une présence accrue dans des secteurs ou des régions géographiques ciblés.
  2. Une fusion peut générer des économies d'échelle en réduisant les coûts redondants, comme ceux liés à la production, au marketing et à l'administration.
  3. Elle offre l'opportunité de diversifier les produits et services, réduisant ainsi les risques associés à la dépendance à un seul segment de marché.
  4. Les fusions peuvent renforcer l'innovation en rassemblant des talents complémentaires et en favorisant un environnement collaboratif propice au développement de nouvelles idées et technologies.

Décider entre créer ou reprendre une entreprise dépend de plusieurs facteurs, chacun présentant ses propres avantages et défis.

Créer une entreprise offre la liberté de construire quelque chose de nouveau selon votre vision, permettant une innovation sans contraintes préexistantes. Cela implique cependant des risques plus élevés et nécessite du temps pour établir une clientèle et atteindre la rentabilité.

D'un autre côté, reprendre une entreprise existante permet d'entrer directement dans une opération avec une structure établie, des clients, et potentiellement des revenus immédiats. Cette option réduit certains risques associés au démarrage d'une nouvelle entreprise, mais peut impliquer des coûts initiaux plus élevés et la gestion d'héritages tels que la culture d'entreprise ou les engagements financiers existants.

Le choix dépendra de votre appétit pour le risque, de vos compétences en gestion, et de vos objectifs professionnels à long terme.

Choisir entre racheter les actions ou le fonds de commerce d'une société dépend de plusieurs facteurs stratégiques et financiers.

Racheter les actions signifie acquérir la propriété de la société elle-même, y compris toutes ses obligations et actifs. Cela offre une continuité d'entreprise mais exige une évaluation minutieuse des risques légaux et financiers potentiels.

En revanche, acheter le fonds de commerce permet de sélectionner spécifiquement les actifs commerciaux que vous souhaitez acquérir, tels que le nom de l'entreprise, les clients, les contrats, et les équipements, sans reprendre les dettes ou autres obligations légales de la société originelle. Cette option peut être moins risquée et plus ciblée, mais peut également nécessiter des ajustements supplémentaires pour intégrer les actifs dans une nouvelle ou une structure existante.

Le choix dépendra de vos objectifs, de votre appétit pour le risque et des spécificités de l'entreprise en question.

Pour réaliser une levée de fonds, définissez d'abord clairement vos objectifs de financement et le montant nécessaire pour atteindre vos objectifs stratégiques. Préparez un business plan solide et un pitch convaincant qui mettent en avant la proposition de valeur de votre entreprise, ses projections financières et son potentiel de croissance. Identifiez ensuite les investisseurs potentiels qui correspondent à votre secteur et à la phase de développement de votre entreprise, comme des business angels, des fonds de capital-risque ou d'autres sources de financement.

Engagez des discussions, présentez votre entreprise et négociez les termes de l'investissement. Il est essentiel de bien préparer la documentation juridique et financière nécessaire et de vous faire accompagner par des conseillers juridiques et financiers expérimentés pour assurer une transaction fluide et conforme.

Chez Ekkofin, nous sommes spécialisés dans le conseil stratégique pour entreprises, offrant un accompagnement complet pour optimiser la performance et la valeur de votre entreprise à travers toutes ses phases de développement. Notre mission est d'aider les dirigeants d'entreprises à naviguer les défis du cycle de vie de leur société, en leur fournissant des conseils sur mesure adaptés à leurs besoins spécifiques.

Notre équipe s'engage à construire des relations de long terme avec ses clients, les aidant à atteindre leurs objectifs stratégiques et à surmonter les complexités du monde des affaires avec succès. Chez Ekkofin, nous valorisons une approche personnalisée, assurant que chaque stratégie est parfaitement alignée avec les visions et les valeurs de nos clients.

Il est également important de savoir que le rôle d'un intermédiaire en cession d'entreprises n'est pas encadré par une réglementation spécifique. N'importe qui peut prétendre être spécialiste sans nécessairement posséder les compétences requises, ce qui peut mener à des abus et des pratiques douteuses.

C'est pourquoi nous nous engageons à offrir un service complet et de haute qualité, en nous appuyant sur notre expérience approfondie et notre expertise dans tous les aspects de la cession et l'acquisition d'entreprises. Nous sommes en effet membre de l’Union Professionnelle des Intermédiaires en Cession d’entreprises (UPIC), qui est une union professionnelle regroupant des professionnels exerçant à titre principal en Belgique le métier d’intermédiaire en cession et transmission d’entreprises.

De plus, chez Ekkofin, nous valorisons les normes éthiques élevées et nous sommes actifs dans les efforts pour promouvoir les meilleures pratiques dans notre industrie. Nous accompagnons nos clients à chaque étape, depuis la préparation initiale et la valorisation de l'entreprise, jusqu'à la conclusion réussie de la transaction, assurant ainsi une transition harmonieuse et rentable.

Vous avez d'autres questions ?

N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec l'un de nos experts qui prendra le temps de vous aider.